Institut Jean Nicod

Accueil > Membres > Membres statutaires > ARCANGELI Margherita > ARCANGELI Margherita



ARCANGELI Margherita

Email
Téléphone : 01 44 32 26 90
Website & Academia page
Online papers

Margherita Arcangeli – maîtresse de conférence (associate professor) at the EHESS (chair “Theories and practices of imagination. Philosophy and social sciences”) – is the author of a book (Supposition and the imaginative realm. A philosophical inquiry – Routledge, 2018) and several articles on imagination. She has also published on other topics in philosophy of mind, philosophy of science and aesthetics, among which are thought experiments, memory and the sublime.

Her research on imagination focuses on many aspects concerning this intriguing mental capacity : its unity and heterogeneity, its phenomenology, its perspectival nature, how it relates to other mental phenomena (such as supposition, memory, perception, belief, acceptance, emotions). Arcangeli is currently concerned with the role played by imagination in creativity and, more generally, with the cognitive processes recruited by the latter.

She is also interested in the debate on thought experiments, more precisely in the relationship between scientific and philosophical thought experiments, as well as in cognitive approaches to thought experimentation.

Arcangeli has recently started working on aesthetic experiences and, in particular, on the experience of the sublime and the impact the latter has on self-awareness. She is involved in the interdisciplinary ANR project SublimAE (“The Sublime and Aesthetic Experiences”, ANR-18-CE27-0023-01).

 


 

Margherita Arcangeli – maîtresse de conférence à l’EHESS (chaire « Théories et pratiques de l’imagination. Philosophie et sciences sociales ») – est autrice d’un livre (Supposition and the imaginative realm. A philosophical inquiry – Routledge, 2018) et de plusieurs articles sur l’imagination. Elle a également publié sur d’autres sujets en philosophie de l’esprit, philosophie des sciences et esthétique, parmi lesquels les expériences de pensée, la mémoire et le sublime.

Ses recherches sur l’imagination se concentrent sur de nombreux aspects concernant cette fascinante capacité mentale : son unité et son hétérogénéité, sa phénoménologie, sa nature perspectivale, sa relation avec d’autres phénomènes mentaux (tels que la supposition, la mémoire, la perception, la croyance, l’acceptation, les émotions). Arcangeli s’intéresse actuellement au rôle joué par l’imagination dans la créativité et, plus généralement, aux processus cognitifs recrutés par celle-ci.

Elle nourrit également un intérêt pour le débat sur les expériences de pensée, plus précisément pour la relation entre les expériences de pensée scientifiques et celles philosophiques, ainsi que pour les approches cognitives à l’expérimentation de pensée.

Arcangeli a récemment commencé à travailler sur les expériences esthétiques et, en particulier, sur l’expérience du sublime et l’impact de cette dernière sur la conscience de soi. Elle est impliquée dans le projet interdisciplinaire ANR SublimAE (« Le sublime et les expériences esthétiques », ANR-18-CE27-0023-01).


EHESSCNRSENS