Institut Jean Nicod

Accueil > Valorisation > INTACT - Détection des Intentions, Prédiction de l’Action > Problématique générale



Problématique générale

       

En cas de crise, la DGSCGC fait appel à l’association VISOV (Volontaires Internationaux en Soutien Opérationnel Virtuel) créée en janvier 2014 mais déjà très active depuis 2012. Elle est la première communauté virtuelle francophone de volontaires numériques en gestion d’urgence (sécurité civile). Elle promeut l’utilisation accrue des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence, les MSGU.

En MSGU, le flot d’informations qui peut être collecté lors d’une crise au profit des gestionnaires de la crise est énorme, et le traitement manuel de données est hors de portée d’une équipe humaine.

Or, la gestion de crise nécessite à la fois, une anticipation et une réactivité en utilisant le maximum d’informations, y compris les RSN : un traitement automatisé est donc à promouvoir pour les crises imprévisibles qui s’annoncent post 2020 (et dont le contour se dessinent déjà), afin de permettre une planification opérationnelle sur mesure face aux futurs crises hors normes ou impensables.

Pour cela, il faut atteindre un degré de finesse du traitement sémantique qui dépasse le « mot à mot ». Il est aussi nécessaire de développer des algorithmes éthiquement acceptables dans la mesure où la machine apprenante discrimine d’emblée urgence et non-urgence.

Le projet INTACT, via le CHEMI, a prouvé la pertinence et la faisabilité d’un système de tri élaboré sur une reconnaissance d’intentions ; il est nécessaire maintenant d’aborder la phase de maturation en consolidant le corpus pour que la machine apprenne rapidement, et en précisant l’algorithme qui atteindra des performances de tri des messages sur Twitter de l’ordre 80-90%.


EHESSCNRSENS