Institut Jean Nicod

Accueil > Valorisation > INTACT - Détection des Intentions, Prédiction de l’Action > Les réseaux sociaux doivent être utilisés en phase de crise active



Les réseaux sociaux doivent être utilisés en phase de crise active

      

Un constat s’impose : les réseaux sociaux sont aujourd’hui utilisés par la grande majorité du public et par les principaux communicants personnels ou institutionnels. Ils interviennent dans tous les domaines de la vie quotidienne, mais également en situation de crise, y compris de sécurité civile.

De nombreux exemples en attestent : l’ouragan Sandy en 2012, la crise du mercaptan et la catastrophe de Brétigny en 2013, les inondations du sud-ouest début 2014 ou le séisme dans les Alpes du Sud le 7 avril dernier ont généré une activité importante sur les réseaux sociaux.

Pour rester en phase avec la population et optimiser les possibilités de communication vis-à-vis de certaines catégories de personnes très impliquées dans l’utilisation des réseaux sociaux, les gestionnaires de crises de sécurité civile ont besoin de s’adapter, de collecter des informations en permanence, de diffuser des contenus, de pouvoir déceler rapidement et réagir à certains propos. Ils doivent donc être présents dans le développement de ce nouveau paradigme.


EHESSCNRSENS