Institut Jean Nicod

Accueil > Séminaires/Colloques > Soutenances de Thèse et HDR > Thesis Defense - Victor Carranza - "’The Landscape of Affective (...)



Soutenance de thèse - Victor Carranza - "’The Landscape of Affective Meaning"

 

Date : lundi 11 juillet à 9h30

lieu : Université de Milan (Sala P. Martinetti)

 

Jury

  • Elin MCCREADY, Université Aoyama Gaukin
  • Heather BURNETT, Université de Paris
  • Isidora STOJANOVIC, CNRS - Institut Jean Nicod
  • Michael FRANKE, Université de Tubingen
  • Elisa PAGANINI, Université de Milan
  • Márta ABRUSAN, CNRS-IJN

 

Résumé

Les jurons sont des expressions colloquiales qui ont la capacité de signaler les états affectifs du locuteur, c’est-à-dire d’afficher ses sentiments à l’égard d’un certain stimulus. Pour cette raison, les jurons sont souvent appelés expressifs. Quels sont les mécanismes linguistiques qui permettent aux jurons d’afficher des états affectifs et, plus important encore, comment peut-on caractériser un tel ‘contenu affectif’ dans une théorie de la signification ?

Même si la recherche sur la signification expressive a produit des modèles qui intègrent les aspects affectifs des jurons dans un cadre compositionnel, il existe de nombreuses preuves que les jurons ne peuvent pas se voir attribuer une interprétation affective unique ou stable dans tous les contextes. Par exemple, même si les adjectifs explétifs tels que sacré, les insultes particularistes tels que connard et les termes discriminatoires tels que rital généralement expriment (et suscitent) des états affectifs à valence négative, ils peuvent également être interprétés positivement dans certains contextes.

Ainsi, en m’inspirant des développements récents en sociolinguistique formelle, je propose une approche ‘indexicale’ de la signification affective. Selon cette approche, une expression affective est associée à un ensemble de qualités affectives, dont chacune peut émerger dans un contexte donné en fonction des hypothèses préalables de l’interprète sur les états affectifs du locuteur et/ou sa relation avec la cible du juron.

Pour définir cet ensemble, également appelé ‘champ indiciel’, j’utiliserai les dimensions plaisir, excitation et dominance, classiquement employées en psychologie cognitive pour caractériser et mesurer les épisodes affectifs. Ainsi, dans cette thèse, la signification affective d’une expression est donnée par l’ensemble des états affectifs qu’elle véhicule typiquement au sein d’une communauté linguistique, mais son interprétation dans un contexte donné est ́etablie en tenant compte des hypothèses préalables de l’interprète sur les états affectifs et/ou les attitudes du locuteur à l’égard de la cible de l’expression affective.


EHESSCNRSENS