Institut Jean Nicod

Accueil > Séminaires/Colloques > Soutenances de Thèse et HDR > Soutenance de thèse - Helena-Kristin HACHMANN - Les contributions mutuelles (...)



Soutenance de thèse - Helena-Kristin HACHMANN - Les contributions mutuelles de l’épistémologie sociale et de l’épistémologie individuelle ’cognitiviste’ à la compréhension d’un changement conceptuel en économie financière.

La soutenance aura lieu lundi 7 décembre 2020 à 14h30 par visioconférence.

Lien pour assister à la soutenance : https://websoutenance.ehess.fr/b/hac-fc0-asn

Le jury sera composé de :

M. Alban Bouvier (Directeur de thèse), Aix-Marseille Université
M. Daniel Andler, Sorbonne Université
Mme Annie Cot, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne
M. Emmanuel Picavet, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne
Mme Miriam Teschl, EHESS
M. Christian Walter, Kedge Business School

Titre de la soutenance : Les contributions mutuelles de l’épistémologie sociale et de l’épistémologie individuelle ’cognitiviste’ à la compréhension d’un changement conceptuel en économie financière.

Résumé : 

Cette thèse examine à partir d’une étude de cas la pertinence de l’épistémologie sociale quant à la compréhension d’un changement conceptuel en économie. La question d’une contribution mutuelle de l’épistémologie sociale et des approches cognitivistes de l’épistémologie « individuelle » (individual epistemology) et de la philosophie des sciences y occupe une place centrale. On étudie comment le cadre social de la recherche aide à constituer les dispositions cognitives des chercheurs. L’étude de cas porte sur l’approche dite « macroprudentielle » des processus de régulation financière élaborée par un groupe d’économistes de la Banque des Règlements Internationaux (BRI) à l’occasion de la crise financière de 2007-8. Il s’agit de montrer sur un exemple précis emprunté à l’économie néoclassique contemporaine que le cadre social – qui inclut des institutions, des organisations, des associations, des universités, des revues scientifiques, etc. - a une grande influence sur les pratiques des chercheurs – et plus encore sur les perspectives théoriques qu’ils adoptent.


EHESSCNRSENS