Institut Jean Nicod

Home page > Seminars & Conferences > Seminars > Archives > 2014-2015 > EHESS Seminars > Frédéric Nef



Frédéric Nef

Directeur d’études à l’EHESS - Contact

 

Séminaire EHESS 2014-2015

Mardi de 19h à 21h, à partir du 3 février
L'esprit un privilège humain des sociétés complexes ?

Dans la philosophie de l'esprit et de la société, il a existé longtemps un choix difficile entre le réductionisme, en général évolutionniste, et l'anti réductionnisme, quelquefois spiritualiste. De puis quelques années une autre position se dégage entre naturalisme et spiritualisme: le pan-psychisme qui affirme l'existence de l'esprit mais en étendant l'existence de celui-ci aux organismes non conscients, voire aux objets physiques naturels, et donc en modifiant les liens habituels entre conscience, agentivité, intentionnalité et esprit. Il ne s'agit pas par exemple de se demander si les pierres pensent (non, elles ne pensent pas) mais s'il existe  un esprit des pierres, et quelles sont ses propriétés.  Evidemment cette position a été universellement combattue par exemple, par les évolutionnistes et par les philosophes théistes pour lesquels c'est une hérésie panthéiste. Cependant malgré ce rejet en apparence massif, dû sans doute en partie aux aspects non intuitifs du pans-psychisme (mais le réductionnisme est-il intuitif ?)  la discussion sur le pan-psychisme a mis en lumière un certain nombre de questions philosophiques et sociales fondamentales (y compris du côté des sociétés animales). Je me propose donc dans ce premier séminaire consacré au pan-psychisme de défricher le terrain de la littérature récente en philosophie de l'esprit, notamment Nagel et Chalmers. Je ne m'interdirai pas des analyses de textes littéraires (notamment de poésie romantique), voire de films. Ce séminaire suppose la lecture du livre de Nagel Mind and Cosmos, qui résume bien le débat. Le livre de Galen Strawson Does reductionism entail panpsychism ? pose la bonne question. Dans la littérature philosophique le nombre de ceux qui ont soutenu le pan-psychisme sous une forme ou une autre est extrêmement elevé  (cf.  D. Skrbina : Panpsychism in the West, MIT 2005) et je recommande entre autres la lecture de Leibniz, Schopenhauer, Royce, Whitehead, James. Le séminaire commencera par une lecture critique des thèses réductionnistes, puis envisagera les diverses solutions pour sortir de l'impasse naturaliste, évolutionniste, réductionniste, avant de se consacrer à l'évaluation des thèses pan-psychistes. Informations


Les lundis de 17h à 19h du 24 novembre 2014 à la fin juin 2015.
Penser le social : ce que la réalité fait à la philosophie. Épistémologie et ontologie du social.

Le séminaire se consacrera à une histoire de l’ontologie du social de Platon à Castoriadis. Il s’ouvrira par une série de séances consacrées à Émile Durkheim. Une attention très grande sera apportée aux Sophistes, du point de vue de leur pensée politique. Deux phénomènes seront étudiés : la mort du Roi, avec Chateaubriand, Hume et Comte et les suicides collectifs. Il s’agira de décrire la mort sociale. L’étude de l’ontologie de Castoriadis sera menée en parallèle avec l’ontologie de Livet-Nef (Les êtres sociaux, 2009). Informations


EHESSCNRSENS