Institut Jean Nicod

Accueil du site > Séminaires & Colloques > Séminaires > Colloquium > Manuel Rebuschi (Archives Henri-Poincaré, Université de Lorraine)



Manuel Rebuschi (Archives Henri-Poincaré, Université de Lorraine)

Vendredi 26 janvier 2018 de 11h30 à 13h

Institut Jean-Nicod, Pavillon Jardin, ENS, 29, rue d'Ulm 75005. Salle de réunion, RDC

Manuel Rebuschi (Archives Henri-Poincaré, Université de Lorraine)

Quelle sémantique pour les jeux vidéo ?

ABSTRACT

L’interprétation des énoncés produits dans le contexte des jeux vidéo et de leurs environnements virtuels suscite différentes questions. Les joueurs perçoivent des situations, ils paraissent également y agir et s’y engager en première personne. Une joueuse peut ainsi énoncer, à propos d’un monstre couvert d’écailles apparaissant à l’écran : « Je vois Anguirius, là devant moi. Je vais le tuer. Je suis Godzilla, c’est moi la plus forte ». La situation est celle d’une fiction interactive qui donne lieu à une interprétation de noms propres fictionnels, mais aussi d’indexicaux et de verbes transitifs intensionnels, notamment de verbes d’action conjugués à la première personne, dans des usages inédits pour les lecteurs ou spectateurs des fictions ordinaires quoique pratiqués par les acteurs au théâtre ou au cinéma. Dans l’exposé, je m’appuie sur la logique de la perception de Hintikka, la sémantique des fictions de Lewis et la logique dynamique pour les jeux de van Benthem pour proposer un cadre d’analyse de tels énoncés.


EHESSCNRSENS