Institut Jean Nicod

Accueil du site > Séminaires & Colloques > Autres activités > Thesis defences : Marie Pieron (IJN)



Soutenance de thèse : Marie Pieron (IJN)

Marie Pieron (IJN)


Le 30 septembre 2013 à partir de 14h en Salle des Actes.
École normale supérieure, 45, rue d’Ulm 75005 Paris 


"L'inhibition de retour saccadique dans les troubles du spectre autistique".

Le jury sera composé de :

Tiziana ZALLA, Chercheur, CNRS, Directrice de thèse
Jean-Louis ADRIEN, Professeur, Université Paris Descartes, Rapporteur
Sylvie CHOKRON, Directrice de recherche, CNRS, Université Paris Descartes, Rapporteur
Jean-Yves BAUDOUIN, Maître de conférence, Université de Bourgogne, Examinateur
Christine DERUELLE, Directrice de recherche, CNRS, Université Aix-Marseille, Examinatrice
Ann LOHOF, Professeur, Université Pierre et Marie Curie, Examinatrice

Résumé :

La perception visuelle présente, dans les troubles du spectre autistique (TSA), des atypies à la fois en termes de surfonctionnement perceptif de bas-niveau et de déficits pour les opérations perceptives de haut niveau. Ces atypies peuvent avoir une influence sur les difficultés de communication et les troubles des interactions sociales, symptômes retrouvés dans les TSA. Afin de mieux comprendre les liens qui peuvent exister entre système oculomoteur, attention et perception visuelle, je me suis intéressée à l’inhibition de retour (IOR) saccadique, un phénomène visuel de bas-niveau.
Dans une première expérience, j’ai étudié le décours temporel de l’IOR saccadique. Les résultats de cette étude montrent un effet d’IOR saccadique plus précoce chez les individus autistes que chez les individus typiquement développés (TD), traduisant une recherche de nouveauté accrue dans l’environnement visuel. Cela constitue un avantage dans les tâches de recherche visuelle pour lesquelles les individus autistes font preuve de meilleures performances et pourrait donc être considérée comme l’un des mécanismes pré-attentionnels sous-tendant ces performances.
Dans une seconde expérience, j’ai étudié l’influence d’un changement de direction du regard constituant l’indice sur l’IOR. Les résultats de cette expérience ont montré la présence de l’effet d’IOR à la fois dans le groupe de personnes autistes et dans le groupe de personnes TD.
L’ensemble de ces résultats a permis de montrer que l’effet d’IOR saccadique est présent chez les individus avec un TSA, tant pour des indices périphériques non sociaux que sociaux. Toutefois, la transition plus précoce de l'IOR saccadique reflète un engagement plus important du système visuel au niveau pré-attentionnel chez les personnes autistes.

 

 


EHESSCNRSENS