Institut Jean Nicod

Accueil du site > Séminaires & Colloques > Autres activités > Thesis defences : Anouch Bourmayan (IJN)



Soutenance de thèse : Anouch Bourmayan (IJN)

Le vendredi 15 novembre 2013 à partir de 14h30

Institut Jean Nicod, Pavillon Jardin. Salle de réunion, RDC
École Normale Supérieure, 29, rue d’Ulm 75005 Paris.

Anouch Bourmayan (IJN)

Titre: Les objets implicites en français - une approche pragmatique

Directeur de thèse: François Recanati.

Jury : Claire Beyssade (IJN), Robyn Carston (UCL), Francis Corblin (IJN, Paris-Sorbonne), Louis de Saussure (Unine).
 

Résumé : Ma thèse porte sur les arguments objets implicites en français, c’est-à-dire sur les constituants de sens qui sont paraphrasables par des compléments d’objet directs et portent donc le rôle sémantique d’argument objet, mais qui ne sont pas réalisés phonologiquement. Plus particulièrement, je me focalise sur deux types d’objets implicites en français, à savoir d’une part les objets implicites paraphrasables par des expressions indéfinies, ou objets implicites indéfinis (OIIs), et d’autre part les objets implicites paraphrasables par des expressions définies, ou objets implicites définis (OIDs). Je défends l’idée que la capacité d’un verbe à admettre des OIIs ou des OIDs n’est pas déterminée lexicalement, mais en fonction de nécessités communicationnelles. Ainsi, je conteste l’hypothèse, largement répandue, selon laquelle certains verbes dits "transitifs" requièrent lexicalement un argument objet sémantique et un complément d’objet direct syntaxique, et je redéfinis la notion de transitivité comme une propriété des tokens et non des types de verbes. Dans cette perspective, les verbes sont lexicalement avalents - ou tout au plus monovalents, si l’on prend en compte l’argument d’événement - et peuvent ou non mettre en jeu un argument objet et un complément d’objet direct selon leur contexte d’apparition. Je distingue les OIIs par défaut et les OIIs
spécialisés: je décris les OIIs par défaut comme résultant d’un mécanisme de développement du contenu conceptuel du verbe, tandis que les OIIs spécialisés apparaissent par un phénomène d’enrichissement pragmatique des OIIs par défaut.
Enfin, je propose un mécanisme de type situationnel pour rendre compte de l’apparition des OIDs.

*Mots-clés* : objets implicites, transitivité, valence, enrichissement pragmatique, incorporation sémantique, sémantique des situations.

 


EHESSCNRSENS