Institut Jean Nicod

Accueil du site > Séminaires & Colloques > Autres activités > Thesis defence : François Le Corre (IJN)



Soutenance de thèse : François Le Corre (IJN)

 François Le Corre (IJN)

Soutenance de Thèse

Le 11 décembre 2014 à 14h à l'Institut Nicod, 29 rue d'Ulm, 75005 Paris, salle de réunion, RDC.

"Distinguishing the Senses: Individuation and Classification"

Jury : Roberto Casati (directeur de thèse), Brian Keeley, Jean Lorenceau, Pascal Ludwig et Jean-Maurice Monnoyer.

Résumé

Cette Dissertation porte sur deux problèmes théoriques concernant les modalités sensorielles. Le premier pose la question de savoir comment les sens doivent être individués (Question de l’Individuation). La stratégie consiste à tester la résistance des critères d’individuation proposés dans la littérature contre les objections qui leur ont été adressées. Je défends la thèse selon laquelle les sens sont individués par les propriétés environnementales auxquelles ils donnent accès, et je montre que ce critère résiste aux critiques qui lui ont été adressés. Le second problème concerne l’origine de notre classification des sens en cinq modalités (Question de la Classification). Sur la base d’observations issues de l’anthropologie et de la linguistique comparative, je défends que la croyance en cinq sens, bien que quasi-universelle, n’est qu’un artefact culturel, un produit collatéral du sens commun. En outre, ce travail doctoral contient deux études supplémentaires, menées en collaboration. La première étude porte sur la question de savoir comment les gens distinguent ordinairement les sens. La thèse défendue est que notre distinction ordinaire des sens est sensible aux types de propriétés environnementales auxquelles les sens donnent accès ainsi qu’aux parties du corps auxquelles ils sont attachés (Casati, Dokic & Le Corre, 2015, in Perception and Its Modalities, OUP). La seconde étude se concentre sur le phénomène de la substitution sensorielle, longtemps considéré comme un défi pour le critère des propriétés environnementales. La thèse défendue est que la substitution sensorielle ne constitue en rien un défi de cet ordre parce que le type d’information environnementale traité par un outil de substitution sensorielle est métamodale, i.e. accessible par n’importe qu’elle modalité (Martin & Le Corre, sous presse, in Mind and Language).


EHESSCNRSENS