Institut Jean Nicod

Accueil du site > Séminaires & Colloques > Autres activités > Soutenance de thèse : Jeremy Zehr (IJN)



Soutenance de thèse : Jeremy Zehr (IJN)

Soutenance de Thèse

Jeremy Zehr

Jeudi 18 décembre, à 15h en Salle de Séminaire du Département d'études  cognitives, Ecole normale supérieure, 29, rue d'Ulm, 75005 Paris.

Titre : Vagueness, Presupposition and Truth Value Judgments

Comité : Paul Égré (directeur), Orin Percus (codirecteur), Reinhard Muskens, Florian Schwarz, Márta Abrusán, Benjamin Spector

Résumé :

Cette thèse vise à rendre compte conjointement des jugements de valeurs de vérité non-bivalents, c'est-à-dire des jugements ne correspondant ni à « Vrai » ni à « Faux », déclenchés par des phrases présuppositionnelles (telles que 1 en contexte où Oscar n'est pas français), vagues (telles que 2 en contexte où Oscar est de taille moyenne) ou encore hybrides (telles que 3 en contexte où l'interlocuteur est de taille moyenne).

1. Oscar a réalisé que tu es français.
2. Oscar est vieux.
3. Oscar a réalisé que tu es vieux.

Sur la base de systèmes logiques définissant trois valeurs de vérité (vrai, faux et autre) proposés dans la littérature sur le vague tout comme dans la littérature sur la présupposition, j'élabore dans un premier temps un système à cinq valeurs de vérité ordonnées, qui définit ainsi trois paliers intermédiaires entre le vrai et le faux.
Suite à l'obtention de résultats expérimentaux incompatibles avec les prédictions de ce système, je propose dans un deuxième temps un système à quatre valeurs de vérité non ordonnées, compatible avec les résultats et qui place cette fois le vague et la présupposition sur des dimensions distinctes. Une expérience menée avec Paul Égré établit par ailleurs que les locuteurs rejettent systématiquement des descriptions contradictoires comme « vieux et jeune », mais qu'ils peuvent accepter des descriptions contradictoires comme "ni vieux ni jeune", "ni veux ni pas vieux" et "vieux et pas vieux". Ces résultats confortent l'idée qu'une phrase vague comme 1 peut être jugée "Ni vraie ni fausse" mais aussi "Vraie et fausse", et nous permettent de discriminer entre deux approches concurrentes de l'antonymie adjectivale.

Abstract:

The aim of my thesis is to give a uniform account of non-bivalent truth-value judgments induced by presuppositional expressions and by vague expression (namely judgments other than "True" or "False"). For example, a presuppositional sentence like 1 below is typically judged neither true nor false in a context where Oscar is not French, and a vague sentence like 2 is also reported as neither true or nor false in a context where Oscar is of an average height. The same holds of a hybrid sentence like 3, combining a vague adjective and a presuppositional expression, in a context where the interlocutor is of an average height:

1. Oscar has realized that you are French.
2. Oscar is old.
3. Oscar has realized that you are old.

 

Abstract:
Drawing on systems defining three logical values (true, false and other) and discussed both in the literature on vagueness and in the literature on presupposition, I propose a system with five totally ordered values, thereby defining three intermediate levels between true and false.
After collecting experimental data conflicting with the predictions of this system, I propose a system with four values which is compatible with the experimental results and where the four values are partially ordered along a dimension specific to vagueness and along a dimension specific to presupposition.

To get further insights about truth-value judgments specific to vagueness, I conducted another set of experiments (in collaboration with Paul Égré), showing that speakers systematically reject contradictory descriptions of the form "old and young" but that they can accept contradictory descriptions of the form "neither old nor young", "neither old nor not old" and "old and not old". These results echo the idea that vague sentences like 1 can be judged "Neither true nor false" but also "True and false", and allow us to discriminate between two competing theories of adjectival antonyms.


EHESSCNRSENS