Institut Jean Nicod

Accueil du site > Séminaires & Colloques > Autres activités > Soutenance de thèse - Anna Giustina : "Primitive Introspection"



Soutenance de thèse - Anna Giustina : "Primitive Introspection"

 

 

La soutenance aura lieu le lundi17 décembre 2018, à 15h Institut Jean Nicod, École Normale Supérieure Pavillon Jardin 29 rue d’Ulm 75005 Paris, salle de réunion 

 

 

Le jury sera composé de :

Charles Siewert (Rice University)

Susanna Schellenberg (Rutgers University)

François Récanati (IJN)

Dorothea Debus (University of York)

M. Uriah Kriegel (IJN, Directeur de thèse) 

 

Dissertation abstract (English) :

This dissertation focuses on an introspective phenomenon that I call primitive introspection. Primitive introspection is a non-classificatory kind of phenomenal-state introspection : it is a kind of phenomenal-state introspection that does not involve recognizing the introspected phenomenal state as an instance of any experience type. I defend three main claims about primitive introspection. First, it exists : there is a mental phenomenon that has the features I attribute to primitive introspection and such a phenomenon is a full-fledged introspective process. Second, its nature is best accounted for by a version of the acquaintance theory—what I call the integration account. Third, it has a distinct epistemic value : it provides the subject with knowledge of their phenomenal states. Such knowledge is a sui generis kind of knowledge : knowledge by acquaintance. Knowledge by acquaintance displays a distinctive epistemic property which is somewhat analogous to infallibility : it provides the subject with a complete and perfect grasp of the phenomenology of their experience.

 

Résumé en français :

Cette thèse se concentre sur un phénomène introspectif que j’appelle introspection primitive. L’introspection primitive est un type d’introspection d’états phénoménaux qui est non classificatoire : quand on introspecte primitivement, on ne reconnaît pas l’état phénoménal introspecté comme un exemple de type d’expérience précédemment rencontrée. Je défends principalement trois thèses sur l’introspection primitive. Premièrement, elleexiste : il y a un phénomène mental qui a les caractéristiques que j’attribue à l’introspection primitive et un tel phénomène est un processus introspectif réel. Deuxièmement, sa nature est plus adéquatement expliquée par une version de la théorie de l’accointance – ce que j’appelle la théorie de l’intégration. Troisièmement, elle a une valeur épistémique : elle permet au sujet d’acquérir une connaissance de ses états phénoménaux. Cette connaissance est un type de connaissance sui generis : la connaissance par accointance. La connaissance par accointance a une propriété épistémique spéciale qui est, pourrait-on dire, analogue à l’infaillibilité  : elle donne au sujet un saisi complet et parfait de la phénoménologie de son expérience.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


EHESSCNRSENS