Institut Jean Nicod

Accueil du site > Membres > Membres statutaires > PELLETIER Jérôme > Presentation



Présentation

Email
ARCHIVES ELECTRONIQUES
Site web
Tel: 01 44 32 26 48

Jérôme Pelletier (1960), maître de conférences, a poursuivi des études de philosophie en France. Il est agrégé de philosophie en 1987 et titulaire en 1995 du Doctorat de Philosophie de l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (thèse sur "Fiction et Référence", Dir. C. Tiercelin). Dans le cadre de la préparation du Doctorat, il s'est spécialisé en philosophie du langage à l'Université d'Oxford entre 1988 et 1990. Il a enseigné dans divers lycées de 1984 à 1988 et de 1991 à 1993. En 1992, il assure des charges de cours de philosophie à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. A partir de 1993, il occupe des postes d'A.T.E.R en philosophie à l'Université Pierre Mendès France - Grenoble II, à l'I.U.F.M. de Lyon et à l'Université François Rabelais de Tours. Depuis 1997, il est maître de conférences de philosophie à l'Université de Bretagne Occidentale à Brest. Il y enseigne la logique, la philosophie des sciences, la théorie de la connaissance et la philosophie du langage. En 2006, il a soutenu son Habilitation à diriger des recherches (HDR) sur "Fiction: Langage et Cognition" ( Dir. J. Dokic) de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Jury: J-P Cometti, J. Dokic, P. Livet, F. Nef, J-M Schaeffer, K. Walton).

Ses travaux de recherche s'inscrivent dans les domaines de la philosophie du langage, de la philosophie de l'esprit, de la philosophie de l’art et de l’esthétique. Le thème fédérateur de ses recherches est celui de la fiction. Il a rédigé une thèse sur la contribution des noms propres de fiction à la sémantique des énoncés fictionnels et métafictionnels. Dans ce travail, il propose de résoudre un certain nombre de problèmes sémantiques liés à l'absence de référent pour les noms propres de fiction par une théorie pragmatique de la communication fictionnelle, une théorie qui fait une large place à l'imagination entendue comme capacité de simulation. Plus récemment, il a réfléchi sur le cadre ontologique adapté à une sémantique des énoncés métafictionnels comme les dénis singuliers d'existence. Il travaille actuellement  en partenariat avec des représentants de la neuroscience affective et cognitive dans le cadre de deux projets ANR qu’il coordonne et qui portent sur les émotions. Les résumés des projets ici : Site AVE-FICTION


EHESSCNRSENS