Institut Jean Nicod

Accueil > Membres > Membres statutaires > CORBLIN Francis > CORBLIN Francis



CORBLIN Francis

Professeur Émérite, Université Paris Sorbonne

 

CONTACT ǀ 01 43 18 41 95

PUBLICATIONS (HAL)

SITE WEB

 

Équipe

LANGAGE, PENSÉE ET COMPORTEMENT

 

 

Francis Corblin, actuellement professeur émérite à l’Université Paris IV-Sorbonne, a été successivement enseignant (1972-1984), chercheur au CNRS (1984-1992), et professeur des universités depuis cette date (à l’Université Rennes 2, puis à Paris-Sorbonne, titulaire de la chaire : « Systèmes linguistiques »). Il a été directeur du GDR CNRS « Sémantique et Modélisation », et membre de l’Institut Universitaire de France (2010-2015).

Il a reçu une formation initiale en lettres (agrégation), qu’il a ensuite approfondie dans le domaine des langues, des théories linguistiques et des approches formelles du langage. Ses travaux portent notamment sur l’interprétation référentielle des expressions linguistiques et l’articulation langue/discours. Ils s’inscrivent à l’interface entre syntaxe, sémantique et pragmatique. Ils sont ancrés dans le champ de la linguistique (théorique et descriptive) et fortement pluridisciplinaires (philosophie du langage, logique, sémantique formelle, sémantique computationnelle, sciences cognitives, études discursives et littéraires).

Corblin s’est attaché à proposer une théorie d’ensemble pour caractériser la variété des catégories de langue utilisées dans les opérations de (re)désignation et quantification linguistiques en s’appuyant sur le détail des données linguistiques et textuelles. Dans ce domaine, il a utilisé les apports de la philosophie du langage (philosophie analytique, et sémantique formelle) sans négliger les apports de la tradition proprement linguistique d’observation et de théorisation. La théorie qu’il a élaborée repose sur une approche paramétrique de la saturation référentielle qui permet de contraster clairement des catégories de détermination (indéfini/défini/démonstratif), des catégories d’anaphore (totale/réfé-rentielle/nominale) et d’expliquer des contrastes empiriques cruciaux. Cette approche analytique des différentes variétés impliquées dans l’évocation d’objets ne pouvait se concevoir sans une modélisation du flux discursif lui-même.

Corblin a d’abord consacré plusieurs travaux à la description et à l’analyse des "chaînes de référence" dans le discours. Il a ensuite utilisé la Théorie des Représentations du Discours (approche inscrite dans le champ de la sémantique formelle), et plus généralement les approches dites "dynamiques" de la sémantique comme instrument d’investigation et de formalisation en les appliquant à des questions qu’il avait abordées antérieurement d’une manière plus descriptive (indéfinis, pronoms), mais aussi à des questions nouvelles (présupposition, négation, contrefactuelles, sous-spécification, structuration rhétorique du discours).

Tous les travaux publiés de Corblin se trouvent sur sa page Web personnelle. Ses recherches actuelles sont consacrées à la sémantique de l’évaluation et de la comparaison normative sur la base de données contrastives empruntées notamment au grec moderne et au français.


EHESSCNRSENS