Institut Jean Nicod

Accueil du site > Membres > Archives > 2015-2016 > Doctorants > FONTAINE Julie > Presentation



Présentation

Email
Equipe : Perception

Sujet de thèse : Des intuitions types au type intuitif. Essai sur la pensée spontanée. Sous la direction du Prof. Jérôme Dokic et du Prof. Claudine Tiercelin.

 

Après avoir obtenu une licence de Philosophie à l’Université Paris Est (UPEC, Créteil), j’ai eu la chance de commencer à travailler avec le Prof. Claudine Tiercelin (Institut Jean Nicod, Collège de France), sur l’épistémologie des sentiments et ressentis moraux. Un travail pour lequel j’ai obtenu une Maîtrise en philosophie du langage, des sciences et de la connaissance. J’ai alors rejoint l’Institut Jean Nicod (CNRS, ENS, EHESS) et j’ai choisi de porter mon intérêt sur de récentes études en philosophie expérimentale qui challengent le recours des philosophes analytiques à leurs intuitions lors d’expériences de pensée. J’ai obtenu un Master pour ma dissertation sur les intuitions épistémiques, en particulier, et dans laquelle j’ai pris le parti de défendre le recours à de nos intuitions en philosophie. Puis j’ai obtenu une allocation de recherche pour entreprendre une thèse sur les intuitions et la pensée intuitive, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris).
En tant que doctorant, je travaille principalement en philosophie de l’esprit, sous la supervision du Prof. Jérôme Dokic (EHESS, Institut Jean Nicod) et en épistémologie, sous la direction du Prof. Claudine Tiercelin (Institut Jean Nicod, Collège de France).

Bien que l’enjeu principale de mon travail concerne l’épistémologie des états intuitifs, une condition nécessaire à cette fin est de mieux comprendre leur psychologie (ou étiologie). Cela m’a conduit à porter un intérêt tout particulier aux théories qui assument la thèse de la double voie cognitive, selon laquelle on peut distinguer entre deux types de processus cognitifs : ceux de type 1, plus intuitifs, automatiques, tacites et/ou heuristiques ; et ceux de type 2, plus délibérés, conscients et analytiques. Etant donné l’ampleur de mon sujet de recherche, cependant, je m’intéresse aussi aux études qui se font en éthique, en esthétique, en philosophie des mathématiques et sur l’épistémologie des modalités.


 


EHESSCNRSENS