Institut Jean Nicod

Accueil > Membres > Etudiant·e·s > Doctorant·e·s > LOPEZ Amaranta > LOPEZ Amaranta



LOPEZ Amaranta

Une épistémologie politique féministe intersectionnelle de l’intelligence artificielle

 

Etablissement d’inscription au doctorat

EHESS

Directrices

Gloria Origgi et Karine Gentelet

Equipe

NORMES EPISTEMIQUES

 

SITE WEB ǀ CONTACT

 

Cette thèse est préparée en partenariat avec l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA).

 

Profil

De 2015 à 2020, j’ai été bénéficiaire de la bourse Excellence-Major de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger. J’ai obtenu une Licence en Philosophie, parcours Socio- anthropologie, de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. J’ai ensuite obtenu un Master recherche en Philosophie sociale et politique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Mon mémoire de recherche, sous la direction de Magali Bessone, portait sur les injustices épistémiques et la décolonisation de la connaissance. J’ai également obtenu un Master professionnel en Éthique appliquée et responsabilité sociale et environnementale, de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Pendant cette formation j’ai travaillé avec des associations et entreprises sur des questions d’éthique appliquée à l’intelligence artificielle, dans le secteur médical et de l’inclusion sociale par le travail. J’ai également pu consolider une approche interdisciplinaire de philosophie de terrain, alliant méthodes d’enquête qualitative en sciences sociales, et réflexion philosophique.

Actuellement, je suis dans les stades initiaux d’un doctorat en Philosophie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, sous la direction de Gloria Origgi et de Karine Gentelet. Ma recherche porte sur les approches féministes intersectionnelles de l’intelligence artificielle, et sur le cadre analytique émergent du colonialisme des données. Je m’intéresse également aux discours autour de la diversité et l’inclusion dans l’industrie technologique française.

Je suis bénéficiaire d’un financement CIFRE de la part d’OCTO Technology. Je suis affiliée à l’Observatoire International sur les Impacts Sociétaux de l’Intelligence Artificielle et du Numérique (OBVIA). Je fais également partie de la cohorte 2022 – 2023 du Hub Amérique Latine et Caraïbes du réseau de recherche féministe sur l’Intelligence Artificielle f<A+i>r.

 

Centres d’intérêt

Je m’intéresse de manière générale aux approches théoriques et formes d’organisation politique orientées justice sociale. Je cherche à comprendre les impacts de la datafication et des technologies algorithmiques sur les inégalités et les rapports de domination de genre et de race, ainsi qu’aux formes de résistance qui s’articulent autour des technologies digitales. Je porte un intérêt particulier au « visage épistémique » de l’oppression et de la résistance : aux injustices épistémiques, épistémologies de l’ignorance, épistémologies non-hégémoniques (féministes, décoloniales), et épistémologies des Suds.

Je m’intéresse également aux contours disciplinaires et méthodologiques, et aux canons spécifiques à la philosophie de la race, philosophie féministe, philosophie décoloniale et philosophie latinoaméricaine.


EHESSCNRSENS