Institut Jean Nicod

Accueil > Membres > Etudiant·e·s > Doctorant·e·s > KAISER Alexis > KAISER Alexis



KAISER Alexis

Théorie des jeux

 

Etablissement d’inscription au doctorat

ENS

Directeur

Sacha Bourgeois-Gironde

Equipe

LANGAGE, PENSEE ET COMPORTEMENT & ACTION

 

CONTACT

 

Conservation et non-conservation des propriétés individuelles dans les systèmes complexes.

On dit traditionnellement qu’il y a émergence à partir du moment où certains individus, du fait de leurs interactions réciproques, engendrent de nouvelles propriétés qu’aucun des individus ne possède – par exemple, l’eau, qui n’a ni les propriétés de l’hydrogène, ni les propriétés de l’oxygène : « le tout est plus que la somme des parties. » Après avoir clarifié la distinction classique entre émergence faible (épistémologique) et forte (métaphysique), nous définirons l’émergence non comme une nouveauté « radicale », ni même comme une irréductibilité théorique, mais comme l’ensemble des propriétés d’un système qu’aucun de ses individus ne possède. Nous tenterons alors de dégager différentes grandes familles de phénomènes émergents en systématisant les nombreuses études empiriques ou théoriques déjà existantes en la matière : émergence de la rationalité collective dans un marché ; non-conservation au niveau agrégé des propriétés de tolérance dans le modèle de ségrégation de Schelling ; émergence de l’anonymité dans la théorie des jeux anonymes ; généralisation des résultats d’impossibilité dans la théorie du choix social. Si les études tant théoriques qu’empiriques sur l’agrégation des individus et les phénomènes collectifs sont nombreuses, une question reste cependant en suspens : que signifie, en toute généralité, "agréger" des individus ?


EHESSCNRSENS