Institut Jean Nicod

Accueil du site > Membres > Archives > 2010-2011 > PhD > DUMITRU Marius > Presentation



Présentation

 

email: mariusdmtr@gmail.com 

Né en 1982, je suis doctorant à l’Institut Jean Nicod; le titre de ma thèse est «Externalisme et expérience phénoménale», sous la direction de Pierre Jacob. Ancien élève de la Sélection Internationale de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm (2004-2007), je suis titulaire d’une maîtrise en philosophie obtenue en Juin 2004 à l’Université de Bucarest (Mention Très Bien, reçu 1er), avec un mémoire intitulé «Le médium représentationnel mental. Aspects méta-théoriques», dirigé par Mircea Dumitru, d’un master en sciences cognitives obtenu en Septembre 2005 à l’EHESS Paris (Mention Très Bien, reçu 3ème), avec un mémoire intitulé «La compositionnalité, le langage de la pensée et la carte dynamique de la pensée», dirigé par Elisabeth Pacherie, ainsi que d’un master en philosophie obtenu en Juin 2006 à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) (Mention Très Bien, reçu 1er), avec un mémoire intitulé «Le caractère phénoménal de la pensée», sous la direction de Daniel Andler.

Durant le 2e semestre 2006/07 j'ai été visiting scholar/student au département de philosophie de New York University, sous la direction de Ned Block.

Dans mon mémoire de maîtrise, j’ai exploré deux types de théories de la pensée rendant compte d’une série d’explananda comme la productivité et la systématicité de la pensée: des théories de type «langage de la pensée» et des théories de type quasi-pictural, tout en délinéant les options méta-théoriques disponibles pour un partisan de ces théories: l’exclusivisme, le compatibilisme et l’inclusivisme. J’ai ensuite offert un compte rendu constructif d’une théorie inclusiviste selon laquelle le médium fondamental de la pensée a les caractéristiques d’une carte dynamique. Dans mon mémoire de master en sciences cognitives, j’ai développé davantage la théorie des cartes dynamiques, plus particulièrement en relation avec la contrainte de la compositionnalité pour une théorie de la pensée. J’ai distingué entre cartes statiques et cartes dynamiques et j’ai argumenté que les cartes statiques ne sont pas compositionnelles per se, tandis que les cartes dynamiques présentent une forme de compositionnalité. Dans mon mémoire de master en philosophie, j’ai offert une analyse critique des théories selon lesquelles la pensée aurait un caractère phénoménal (tout comme les expériences perceptives), tout en développant un compte rendu personnel constructif du caractère phénoménal supposé individuatif et distinctif des pensées en termes de la maîtrise de leurs structures conceptuelles (encodées en des cartes dynamiques) et en argumentant que celui-ci est constitutif pour les propriétés représentationnelles d’une pensée.

Dans ma thèse de doctorat je travaille sur les théories externalistes de l’expérience phénoménale (en l’occurrence, l’externalisme dynamique de Hurley et Noë et le représentationnisme de Dretske, Lycan et Tye) en relation avec le projet scientifique de recherche des corrélats neuronaux de la conscience (voir, inter alia, les travaux de Christof Koch, Stanislas Dehaene et Ned Block). Mes sympathies sont internalistes et j’ai l’intention d’argumenter en faveur d’une perspective dans laquelle la seule forme plausible d’externalisme est l’externalisme des véhicules intentionnels (comme celui avancé par Andy Clark et David Chalmers, mais plus faible). Je voudrais tout particulièrement m’occuper de l’évaluation de la validité du conditionnel selon lequel si les pensées avaient un caractère phénoménal, tout comme les expériences perceptives (bien que celui des pensées soit de type habileté conceptuelle), alors elles seraient individuées de manière internaliste, en dépit de l’externalisme de type Putnam-Burge.

Sujets d'intérêt: le problème de la conscience, les variétés de l'externalisme, l'expérience cognitive et perceptive, la théorie cartographique de la pensée, la stratégie des concepts phénoménaux, l'imagination, la simulation mentale, le représentationnisme, l'introspection, la réduction fonctionnelle 

Communications scientifiques (sélection) :

2007, Juillet Annual Meeting of the European Society for Philosophy and Psychology, Université de Genève, Suisse, conférence: «What It Is Like to Think» 

2006, Septembre Exploring the Boundaries of Experience and Self, 10th Annual Conference of the Consciousness and Experiential Section of the British Psychological Society, St. Anne’s College, Université d’Oxford, Grande-Bretagne, conférence: «Externalism and the Neural Correlates of Consciousness» (in absentia) 

2006, Juillet Joint Session of the Aristotelian Society and the Mind Association, Université de Southampton, Grande-Bretagne, conférence: «The Extended Mind Hypothesis and Phenomenal Consciousness» (in absentia)

2005, Août The Fifth European Congress for Analytic Philosophy, Université de Lisbonne, Faculté de Lettres, Portugal, conférence: «Compositionality, Mentalese, and the Dynamic Map of Thought»

2005, Juin The Ninth Annual Meeting of the Association for the Scientific Study of Consciousness, Caltech, Pasadena, Californie, États-Unis, conférence: «The Quale of a Thought»


EHESSCNRSENS