Institut Jean Nicod

Accueil > Actualités > COURSES ǀ A new season for the seminar "Evolutionary anthropology of the (...)



COURS ǀ Une nouvelle saison du séminaire "Evolutionary anthropology of the future" par Nicolas Baumard et Mélusine Boon-Falleur

 

Evolutionary anthropology of the future

École Normale Supérieure, Département d’Etudes Cognitives

Nicolas Baumard et Mélusine Boon-Falleur

Les humains deviennent plus grands. Leur température corporelle, ainsi que le taux de testostérone chez les mâles, diminuent. L’intelligence, mesurée par le QI, a augmenté dans le monde entier. Ce sont là quelques-uns des nombreux changements qui ont été observés dans les populations humaines au cours du siècle dernier.

Quelle est la cause de ces changements ? Il va sans dire que l’environnement dans lequel vit l’homme moderne est radicalement différent de celui d’il y a un siècle, sans parler de son environnement ancestral. Parmi les nombreux changements environnementaux survenus au cours du siècle dernier, le plus radical est peut-être l’augmentation considérable de la quantité de ressources auxquelles les gens ont accès. Si nous prenons l’énergie comme mesure de la ressource, les humains sont passés d’une consommation moyenne d’environ 5 000 calories par jour à 30 000 calories par jour dans les pays les plus développés aujourd’hui.

Cette modification de l’environnement entraîne des changements dans la physiologie et la psychologie des humains, par le biais d’un mécanisme appelé plasticité phénotypique. De la même manière que la couleur de la peau d’une personne change en fonction de la quantité de rayons solaires à laquelle elle a été exposée, le comportement et les préférences des personnes changent en fonction des ressources auxquelles elles ont accès. En particulier, lorsque les ressources sont plus élevées et la mortalité plus faible, les individus ont tendance à être plus orientés vers l’avenir, plus explorateurs, plus confiants, mais aussi moins impulsifs, moins matérialistes et moins actifs sexuellement.

Ce séminaire explorera les implications de cette recherche pour comprendre les changements sociétaux qui ont lieu aujourd’hui, et qui nous attendent au 21ème siècle.

Ce séminaire est participatif plutôt que magistral. Les étudiants seront initiés à une nouvelle façon de penser les changements sociétaux, mais ils s’engageront également dans la prospective et l’analyse des tendances. Voici quelques exemples de questions que nous explorerons :

  • Les gens vont-ils cesser d’avoir des enfants ?
  • Les gens deviendront-ils plus monogames ou le polyamour deviendra-t-il la norme ?
  • Les gens auront-ils plus de rapports sexuels, ou deviendront-ils plutôt asexuels ?
  • Les démocraties vont-elles vaincre les régimes autoritaires ?
  • Comment le lieu de travail va-t-il évoluer ? Et l’enseignement supérieur ?
  • Quelles seront les nouvelles normes morales ? Le cercle moral va-t-il continuer à s’élargir ?
  • Les préférences masculines et féminines se rapprocheront-elles ou s’éloigneront-elles ?
  • Les religions vont-elles disparaître ou rester ?
  • Est-ce que tout le monde consommera des psychédéliques, ou est-ce que tout le monde sera abstinent ?
  • Les cultures vont-elles converger ou diverger ?

Plus d’informations sur le site du Département d’Etudes Cognitives


EHESSCNRSENS